Aller au contenu principal
AFCN - Agence Fédérale de Controle Nucléaire Imprimer la page en cours

Ensemble pour vous protéger

Rapport national belge sur la gestion du vieillissement dans les centrales nucléaires et les réacteurs de recherche belge

En 2014, le Conseil de l’Union européenne a adopté la directive 2014/87/EURATOM introduisant un système européen de Topical Peer Review pour l’amélioration continue de la sûreté nucléaire des réacteurs à répéter tous les six ans. Le sujet choisi par l’Europe pour le premier Topical Peer Review est la gestion du vieillissement dans les centrales nucléaires et les réacteurs de recherche. Cet exercice qui couvre donc les sept réacteurs de puissance belge ainsi que le réacteur de recherche BR2 a été lancé début 2017 et prendra fin en 2022.

Au terme de cette première année, l’Agence fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN) publie conformément aux spécifications émises par l’Europe, le rapport national belge d’évaluation de la gestion du vieillissement pour les centrales nucléaires de Doel et Tihange et pour le réacteur de recherche BR2 du SCK•CEN à Mol.

En 2018, les rapports nationaux des différents pays européens feront l’objet d’un review par les autres pays européens afin d’identifier d’éventuelles faiblesses et des bonnes pratiques pour améliorer la sûreté des réacteurs nucléaires dans les années à venir.

Les termes de référence et les spécifications techniques pour cet exercice de Topical Peer Review sont disponibles sur le site web de l’European Nuclear Safety Regulators Group (ENSREG) : http://www.ensreg.eu/eu-topical-peer-review.

Le rapport national publié aujourd’hui est le fruit des contributions des exploitants des réacteurs de puissance (ENGIE Electrabel) et de recherche (SCK•CEN) et de l’évaluation de l’Autorité de sûreté nucléaire de la gestion du vieillissement.

Au terme de ce rapport, l’AFCN conclut :

  • pour les centrales nucléaires de Doel et Tihange, le programme de gestion du vieillissement est conforme aux standards internationaux. Il devrait permettre un suivi adéquat du vieillissement des composants importants pour la sûreté nucléaire, même si son déploiement sur le terrain peut être amélioré. L’AFCN conclut que les améliorations initiées dans le cadre des dernières révisions décennales ou dans le cadre des projets LTO (Long Term operation) sont des améliorations significatives permettant à court terme d’obtenir un programme de gestion du vieillissement complet et systématique. Aucune nouvelle demande n’est faite par l’AFCN à Electrabel sur ce sujet dans le cadre de ce rapport national.
  • pour le réacteur de recherche BR2, ce rapport met en évidence que le programme de gestion du vieillissement au BR2 n’est aujourd’hui pas suffisamment complet mais que les actions lancées depuis 2016 dans le cadre de la dernière révision décennale du réacteur devraient permettre d’obtenir un programme de gestion du vieillissement suffisant. Différentes recommandations à ajouter au plan d’action de cette révision décennale du BR2 sont demandées par l’AFCN en conclusion de ce rapport afin de compléter le programme de gestion du vieillissement en cours de développement.