Aller au contenu principal
AFCN - Agence Fédérale de Controle Nucléaire Imprimer la page en cours

Ensemble pour vous protéger

Rapport sur la sécurité nucléaire : l’AFCN rencontre des représentants de Greenpeace

Le 8 janvier 2018, l’AFCN a rencontré des représentants de Greenpeace France et de Greenpeace Belgique. Cette réunion avait pour objet le rapport sur la sécurité nucléaire commandé par l’organisation environnementale. L’AFCN confirme que les mesures mises en place sont suffisantes pour faire face aux menaces identifiées.

Le 17 octobre 2017, l’organisation Greenpeace transmettait à l’Agence fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN), et ce via le Centre de Crise fédéral du SPF Intérieur, un rapport sur la sécurité nucléaire.

Ce rapport, commandé par Greenpeace France, traite de l’analyse des risques et des conséquences potentielles d’actes malveillants visant les sites nucléaires en France et en Belgique, et principalement des piscines de stockage du combustible et propose des mesures de renforcement associées.

L’AFCN a analysé en détail ce rapport classifié, ainsi que les suggestions d’amélioration proposées. Bien que le rapport mentionne principalement les installations nucléaires françaises – et décrit dans une moindre mesure la situation en Belgique – les scénarios et conclusions cités dans le rapport ont été examinés par l’AFCN.

A la suite de cette première analyse interne, et dans le cadre de sa volonté de maintenir des relations constructives avec toutes ses parties prenantes, l’AFCN a rencontré le 8 janvier 2018 des représentants de Greenpeace France et de Greenpeace Belgique afin de discuter de ce rapport.

Durant cette réunion, l’AFCN a remercié Greenpeace pour sa contribution, et a confirmé prendre acte des éléments et suggestions soulevés dans le rapport, qui s’inscrivent dans la volonté d’amélioration continue de l’AFCN.

Durant cette réunion, l’AFCN a également présenté ses conclusions. L’Agence confirme que la sécurité des centrales belges, et notamment les piscines ou sont stockés les combustibles usés, est conforme à toutes les réglementations nationales et internationales applicables. Sur base de la nouvelle réglementation de 2011 en matière de sécurité nucléaire, des analyses approfondies ont été réalisées pour toutes les centrales belges, dans lesquelles l’impact potentiel d’actes malveillants a été soigneusement étudié, et toutes les mesures ont été prises pour garantir une niveau de sécurité adéquat en toutes circonstances. Il s’agit également d’un processus d’amélioration continue, dans lequel l’AFCN réévalue la situation de façon périodique, et à la suite duquel des mesures d’amélioration peuvent être prises. Les installations nucléaires belges ont également été soumises à des stress tests (BEST).

L’AFCN prend en compte toutes les contributions importantes que toute partie intéressée peut apporter en lien avec la sûreté et la sécurité des installations nucléaires belges. Tout cela s’inscrit également dans la volonté de l’AFCN de rechercher l’amélioration en continu  et d’entretenir des relations franches et constructives avec nos parties prenantes sur base du respect mutuel et l’écoute active.

Le rapport a également été abordé de cette manière et permet de conclure que les mesures mises en places sont suffisantes pour faire face aux menaces identifiées. Ces mesures sont également régulièrement révisées et chaque installation doit ajuster sa sécurité en conséquence. La reconnaissance des mesures supplémentaires confirme le plan de sécurité existant.