Aller au contenu principal

Arrêt du réacteur de Tihange 2 (update)

Le lundi 23 juillet, le réacteur de Tihange 2 s’est mis automatiquement à l’arrêt suite à la perte du réseau haute-tension.

Conformément aux procédures de notification en vigueur, l’exploitant ENGIE-Electrabel a immédiatement informé l’AFCN de cet évènement. Le réacteur a été mis à l’arrêt en toute sûreté.

Cet évènement n’a eu aucun impact sur la santé des travailleurs et de la population, et sur l’environnement.

L’AFCN procédera à l’analyse de cet évènement, et en tirera les conclusions qui s’imposent.

Update 01/08 :

Après analyse, cet évènement a été classé au niveau 0 de l’échelle INES (International Nuclear Event Scale), c’est-à-dire un écart ayant peu d’importance du point de vue de la sûreté nucléaire. INES est un outil de communication destiné à faciliter la perception de l'importance d'un événement impliquant des sources de rayonnements ionisants. Elle compte 7 niveaux allant du niveau 1 (anomalie) au 7 (accident majeur).

Update 18/09 :

L’analyse de cet évènement a révélé que, contrairement aux premières informations reçues par l’AFCN, la perte du réseau haute-tension n’est en fait pas la cause de cet évènement, mais bien une de ses conséquences.

L'analyse détaillée montre que le réacteur de Tihange 2 s'est en fait mis automatiquement à l'arrêt le 23 juillet dernier en raison du déclenchement du système de gestion de la turbine. Un défaut dans ce système a engendré le déclenchement de la turbine et une ouverture du disjoncteur du poste haute-tension, entraînant la perte du réseau haute-tension. 

Les alimentations électriques ont été automatiquement transférées sur le réseau électrique de secours, conformément aux procédures.

Le déclenchement de la turbine a provoqué un arrêt automatique du réacteur.