Aller au contenu principal

Instructions écrites, carte de sortie et période de précaution après traitement par un produit radioactif

Instructions écrites, carte de sortie et période de précaution après traitement par un produit radioactif

Lorsqu'une personne est traitée par administration d'un produit radioactif, le médecin spécialiste (en médecine nucléaire ou en radiothérapie) responsable du traitement doit remettre à cette personne (ou à son représentant légal) des instructions écrites et une carte de sortie (« release card ») (article 22 de l'arrêté expositions médicales).

Le but de ces deux documents est de maintenir les doses et le risque de contamination à un niveau aussi faible que raisonnablement possible pour la personne même et pour les personnes dans l’environnement direct de cette personne ou des déchets radioactifs qu’elle génère.

Si la « personne radioactive » et les personnes de son entourage direct suivent les instructions pendant les durées indiquées, elle ne pose aucun problème en termes de radioprotection pour les personnes de son entourage direct, pour la population en général ou pour l'environnement.

Instructions écrites

Les instructions écrites sont fournies par le médecin avant que la personne ne quitte l’établissement où le produit radioactif lui a été administré.

Ces avis du Conseil Supérieur de la Santé seront prochainement convertis en textes réglementaires. Ils sont rédigés en concertation avec les parties prenantes (Belnuc, GBS) et le  Jury Médical

Carte de sortie et période de précaution

Des instructions ne peuvent être suivies et des mesures ne peuvent être prises que si toutes les personnes concernées sont informées du fait qu’une personne porte encore en elle un certain niveau de radioactivité à cause d’un traitement récent avec un produit radioactif.

Pour que toutes les personnes concernées soient informées, la « personne radioactive » doit toujours avoir sur elle la carte de sortie, de préférence à côté de sa carte d'identité, pendant la « période de précaution » déterminée. Des périodes de précaution ont été définies pour les différents produits radioactifs.

La carte de sortie est utile entre autres dans les situations suivantes :

  • Lorsque la personne doit être réadmise à l’hôpital ou en cas d’une situation médicale d’urgence (p.ex. accident cardiaque, traumatisme, accident de circulation, chirurgie urgente, réanimation,…), peu de temps après l’administration du produit radioactif, la carte de sortie informe les médecins et infirmiers concernés que cette personne porte encore en elle un certain niveau de radioactivité. De la sorte, ils pourront se renseigner de manière plus approfondie sur son cas et pourront le cas échéant prendre des mesures de protection. Cette personne doit bénéficier des mêmes soins et traitements que quiconque.
  • En cas de décès d’une personne peu de temps après l’administration d’un produit radioactif, il se peut que sa dépouille soit radioactive. Consultez la page web consacrée aux dépouilles radioactives pour de plus amples renseignements.
     
  • Lorsque la personne passe peu de temps après l’administration du produit radioactif devant un portique de détection des rayonnements ionisants et déclenche l’alarme de celui-ci (par exemple, dans un aéroport), elle est tenue de présenter sa carte de sortie au personnel de sécurité. Celui-ci peut alors s’informer sur son cas et prendre les décisions qui s’imposent en toute connaissance de cause.

La carte de sortie est à la disposition des médecins spécialistes en médecine nucléaire sur le site web de Belnuc et des médecins spécialistes en radiothérapie sur le site web de BeSTRO.

Ce "Calculator" vous permets de calculer la fin de la période de précaution pour n’importe quelle activité administrée d’un produit radioactif déterminé (pour le [I-131]-NaI, l’indication est prise en compte)1.

Attention ! Ce « Calculateur » ne calcule pas les durées des mesures à prendre par le patient vis-à-vis du partenaire, du public, des femmes enceintes et des enfants,… (limiter le temps des contacts, garder la distance,…) comme indiquées actuellement dans les instructions écrites pour le patient.
Nous ne changeons rien aux durées à mettre dans ces instructions écrites.

Si le patient décède pendant cette période de précaution calculée, celle-ci doit être recalculée par le médecin spécialiste en médecine nucléaire ou en radiothérapie, en concertation avec l’expert agréé en contrôle physique.

>> Click here for the English version

Pour tous les produits radioactifs repris, la période de précaution est calculée comme dans l’avis du Conseil Supérieur de la Santé n° 8416 intitulé « Avis relatif à la problématique de la crémation de défunts porteurs de sources radioactives » avec :
Pour le [I-131]-NaI, [Sm-153]-Quadramet®, [Y-90]-colloïdal, [I-131]-MIBG, [Y-90]-Zevalin® : un demi-vie biologique et un taux d’excrétion repris de cet avis.
Pour les [I-125]-implants : un demi-vie biologique de 10.000 jours et taux d’excrétion de 0%.
Pour le [Ra-223]-Xofigo® : un demi-vie biologique de 10.000 jours et taux d’excrétion de 0%. Cette période de précaution a déjà été discutée avec Belnuc et VBS dans le cadre des instructions écrites pour le patient
Pour les [Y-90]-microsphères et [Ho-166]-microsphères : un demi-vie biologique de 10.000 jours et taux d’excrétion de 0%.
Pour le [Lu-177]-DOTATATE: un demi-vie effectif de 4,17 jours (Fitschen et al, Zeitschrift für Medizinische Physik, 2011) et un taux d’excrétion rapide de 65% (avis du Conseil Supérieur de la Santé n° 8838 intitulé “Peptide Receptor Radionuclide Therapy”
[Lu-177]-PSMA: un demi-vie effectif de 3,54 jours (Kurth et al, EJNMMI, 2018) et un taux d’excrétion rapide de 70% (Kurth et al, EJNMMI, 2018).

 

 

Date de la dernière mise à jour : 
20/10/2020