Aller au contenu principal

Protection des établissements de classe II et III face au risque d'incendie

La réglementation en matière de sécurité face au risque d'incendie vise essentiellement à

  • détecter les débuts d'incendie et alerter les services de secours ; 
  • mettre en sécurité et évacuer rapidement les personnes ;
  • lutter contre l'incendie naissant ;
  • faciliter et sécuriser l'intervention des services de secours.

Dans les établissements de classe II et III, la présence de sources radioactives est une composante supplémentaire à prendre en compte dans la sécurité incendie. Ces sources peuvent en effet être exposées à l'incendie et éventuellement à des conditions plus extrêmes que celles des feux standards utilisées pour définir l'efficacité ou la résistance au feu des dispositifs de protection classiques.

Le risque est que l'incendie prenne une ampleur telle que les protections des sources radioactives soient dégradées et/ou qu'il y ait dispersion des isotopes radioactifs (avec des irradiations ou des contaminations comme éventuelle conséquence). Les sources radioactives pourraient alors constituer un risque supplémentaire lors de l'évacuation des personnes, des opérations de lutte contre l'incendie puis de déblai et de restauration du site.

Il convient donc, comme stipulé dans les articles 23.1.5b et 67.1 du RGPRI, que des mesures spécifiques soient prises par l'exploitant, pour limiter la propagation de l'incendie vers ces sources et pour les protéger.

L'exploitant est le mieux placé, avec ses collaborateurs, pour pouvoir identifier les risques : Que peut-il arriver ? Quand ? À quel endroit ? Comment et pourquoi ? Avec quelles conséquences (quelle propagation, quelles sources pourraient être endommagées, quelles contaminations, quelles expositions, quelles dispersions sont possibles et de qui/quoi ?).

L'exploitant n'est toutefois pas toujours un expert en sécurité incendie. C'est pourquoi l'AFCN, en collaboration avec Vinçotte Controlatom, a élaboré un dossier afin de le guider dans ses démarches. Ce dossier vise à fixer un référentiel de sécurité incendie minimal à atteindre dans les établissements de classe II et III