Aller au contenu principal

Incident en Russie : l'AFCN suit la situation

Le jeudi 8 août 2019, une explosion s’est produite au sein d’une installation militaire située à proximité de la ville de Nyonoksa dans la province d’Arkhangelsk en Russie. Selon les autorités russes, une brève hausse de la radioactivité aurait ensuite été enregistrée dans une ville située près de cette installation.

A ce jour, aucune augmentation anormale du niveau de radioactivité n’a été mesurée en Belgique ou en Europe occidentale par les stations de surveillance.

A l’heure actuelle, sur le territoire belge, il n’y a donc aucun risque pour la population et l’environnement, et aucune mesure spécifique ne doit être prise.

Néanmoins, l’AFCN suit la situation avec attention et est en contact régulier à la fois avec ses partenaires nationaux, (tels que le SCK-CEN (Centre d’Etude de l’Energie Nucléaire) et l’IRM (Institut Royal Météorologique)), et internationaux.

D’une manière générale, en Belgique, la surveillance radiologique du territoire est faite de deux manières :

  • En continu : via le réseau automatique de mesure de la radioactivité TELERAD 
  • De manière ponctuelle : via des analyses et des prélèvements réguliers d’échantillons sur le terrain qui sont ensuite analysés en collaboration avec le SCK-CEN et IRE-ELIT

De cette manière, un niveau de radioactivité présentant un risque pour la sécurité de la population ou l’environnement serait immédiatement détecté et des mesures de protection pourraient, si besoin, être prises dans un délai restreint.