Aller au contenu principal

Quels sont les risques ?

La Belgique compte quatre sites nucléaires : les centrales nucléaires de Doel et Tihange, le Centre d’Etude de l’Energie Nucléaire (SCK-CEN) et Belgoprocess à Mol-Dessel et l’Institut national des Radioéléments (IRE) à Fleurus. Deux centrales nucléaires se situent par ailleurs à moins de 20 km de nos frontières, à Borssele (Pays-Bas) et Chooz (France).

Les exploitants de ces sites nucléaires, sous le contrôle permanent des autorités, veillent à ce que les risques liés à l’utilisation des matières radioactives soient limités au maximum.

Des règles strictes, des inspections régulières, un système de surveillance en continu (TELERAD) etc. visent à minimiser ces risques. Malgré ce dispositif de prévention et de contrôle, le risque nucléaire n’est jamais à exclure. Il est très faible, mais pas inexistant. Un accident peut survenir dans tout établissement qui utilise des matières radioactives ou lors d’un transport.

Risque de rejet radioactif

Lors d’un évènement nucléaire ou radiologique imprévu, l’éventuel danger pourrait provenir du rejet radioactif qui pourrait avoir lieu dans l'air, l'eau ou en surface. Dans  une telle situation d’urgence, l’environnement pourrait être contaminé et vous pourriez être exposé(e) à une dose de radioactivité plus ou moins élevée.

En cas de libération de matière radioactives, il y a un risque d'irradiation ou de contamination.

Les risques d'un accident nucléaire sont principalement des risques à long terme. Les effets de l’exposition aux rayonnements ionisants sur l’organisme varient en fonction de la dose reçue et de la durée d’exposition, du type de particules radioactives auxquelles l’organisme est exposé, ainsi que de sa radiosensibilité.

Préparation des autorités

Comme pour tout autre risque, les autorités se préparent à réagir rapidement et efficacement face à l’éventualité d’un accident nucléaire. En collaboration avec d'autres institutions, l'Agence fédérale de Contrôle nucléaire développe préventivement des procédures adéquates et des plans d'urgence pour assurer une notification rapide et une réaction efficace des acteurs concernés lorsqu’une situation imprévue se présente. Ceux-ci ont pour but de limiter le plus possible les conséquences de l'accident.

Campagne d'information nationale

Par le biais d’une nouvelle campagne d’information nationale, les citoyens peuvent s'informer sur le risque et la manière de se préparer à bien agir en cas de survenance d'un accident nucléaire.