Aller au contenu principal

Exposition au radon en Belgique

Exposition au radon en Belgique

Pour des raisons liées à la nature du sous-sol, le sud de la Belgique est plus touché par le radon que le nord. Grâce aux études géologiques et aux campagnes de mesure qui ont été réalisées, des zones plus exposées au radon ont pu être identifiées. Certaines communes du Brabant wallon, la province de Liège et du Luxembourg sont considérées comme des zones à risques (5 à 10% des maisons se trouvent au-dessus du niveau de référence de 300Bq/m3).

Carte interactive : quel est le taux de radon moyen dans votre commune ?

En Ardennes, les roches contiennent généralement plus d'uranium. Les roches ardennaises sont aussi plus fracturées, ce qui facilite la migration du radon vers l'atmosphère.

Au contraire, le sous-sol du nord du pays est composé de couches d’argile et de sable. Il est donc plus meuble et retient davantage le radon dans le sol.

Dans la région ardennaise, la présence de radon est donc plus importante, ce qui accroît son accumulation dans les bâtiments. Les habitants du sud du pays, ont un risque plus élevé d'avoir un problème de radon dans leur maison.

La concentration de radon dans l'air se mesure en Becquerel par mètre cube (Bq/m³). En Belgique, la concentration moyenne en radon dans les habitations est de 46 Bq/m³. Toutefois, la concentration en radon peut varier fortement d'une région à l'autre et même d'un bâtiment à l'autre.